dimanche 16 avril 2017

Passage de la FS Nivôse (1/3)

En novembre et février dernier, nous recevions la visite de la FS Nivôse (FS = frégate de surveillance). Ces missions ne peuvent faire l'objet d'un compte-rendu immédiatement, car elles ont entre autre pour but d'appréhender d'éventuels intrus dans les ZEE françaises (Zones Économiques Exclusives), principalement des pêcheurs pirates. Mieux vaut donc rester discret sur leurs dates de passage !

La FS Nivôse lors de l'escale des 6, 7 et 8 février derniers - Photos : Régis GLIERE

Comme vous le savez peut-être, les eaux territoriales des districts austraux sont riches en poissons, dont pour Crozet et Kerguelen la fameuse légine australe, poisson des fonds très convoité sur les marchés asiatiques notamment. Ce poisson gras est utilisé en sushi, mais on l'apprécie également ici en carpaccio ou cuit en darnes. Peu connu sur les étals européens, il est d'une finesse absolument exceptionnelle. Nous avons la chance d'en récupérer de temps à autre, comme cadeau d'usage lors des assistances sanitaires apportées  par le médecin de base aux pêcheurs blessés.

Une légine présentée sur le Marion Dufresne par Thierry CLOT, Directeur de la pêche aux TAAF - Source : blog Le Monde philatélique

La pêche à la légine est aujourd'hui parmi les premières pêches françaises en volume, et la première en valeur. Cette véritable mine d'or a un temps attiré un certain nombre de pêcheurs illégaux (à partir de 1996 pour Crozet). Au début des années 2000, les contrôles étaient encore insuffisants ; les pêcheurs autorisés croisaient d'ailleurs de temps à autres des navires illégaux, sans pouvoir agir. Le problème était d'autant plus fort que cette pêche fait l'objet de quotas soigneusement étudiés afin de garantir sa durabilité.

Le palangrier Albius lors d'une escale sanitaire en février dernier, l'un des huit navires autorisés à pêcher dans les ZEE de Crozet et Kerguelen





Cette période est heureusement derrière nous. Aujourd'hui, un système efficace de détection est en place, qui conjugue observations satellites quotidiennes et passage régulier de navires de surveillance, tels les FS de la Marine Nationale ou le PAM Osiris (PAM = Patrouilleur des Affaires Maritimes) dont vous vous souvenez peut-être qu'il est venu croiser en janvier dernier dans nos eaux. 

Le PAM Osiris au mouillage en BdM, venu patrouiller puis récupérer les personnels du chantier de la station d'écoute HA-04






C'est ainsi que plus aucun pirate n'a été aperçu depuis un certain temps. Ceux-ci évitent à présent soigneusement  de rentrer dans la ZEE française (délimitée par le trait de côte de l'île + 200 miles nautiques).


La ZEE formée par les îles Crozet (trait rouge), avec en vert la Réserve Marine (espace protégé)

Les missions de patrouille des FS permettent donc d'assurer la surveillance effective des zones sous souveraineté française. On constate ainsi que la ZEE de Marion et Prince Edward Islands, les deux îles les plus proches de Crozet (même latitude en allant vers l'Est), sous souveraineté Sud-Africaine, sont malheureusement régulièrement pillées par des navires pirates, faute pour la RSA de pouvoir déployer des moyens nautiques suffisants.

Elles font aussi office d'entraînement pour l'équipage et pour les pilotes d'hélicoptère, moyen essentiel de reconnaissance et d'intervention. Ci-dessous, le fameux Panther qui équipe toutes les FS de classe Floréal (= FS identiques au Floréal, un autre navire patrouillant dans les TAAF) .

Beaucoup d'hivernants rêvent de pouvoir monter dans cet hélicoptère !





Dans les prochains articles, nous rentrerons dans le détail des missions effectuées lors du passage du Nivôse, car celles-ci ne se résument pas à une simple patrouille : une coopération logistique entre la Marine Nationale et les TAAF permet à celle-là d'apporter son concours à la réalisation de missions propres aux TAAF, telles l'approvisionnement des cabanes, le secours à blessé, les photos aériennes de colonies d'oiseaux. Avant cela, nous vous présenterons aussi le Nivôse d'un peu plus près.


Bon WE de Pâques à tous les lecteurs !

2 commentaires:

Isabelle 12558 a dit…

Ohhhh mais il n'y a pas que les hivernants qui rêvent de monter et de voler dans ce Panther !!!
J'espère que vous avez pu déjà en profiter ?
A bientôt

DISCRO a dit…

Non malheureusement, le nombre de places étant limité et les missions logistiques et scientifiques étant prioritaires.

Et surtout, j'ai déjà des occasions de monter en HLO (vol de souveraineté par exemple), je laisserais donc d'autres hivernants si l'occasion se présentait.

A bientôt.